À l’Assemblée nationale, la remarque d’un député AFD sur l’avortement ne passe pas

Politique – Déclaration au milieu des célébrations du 60e anniversaire de la signature du traité de l’Elysée. A l’Assemblée nationale, ce dimanche 22 janvier, un député du parti extrémiste allemand AFD s’est attiré les foudres du Palais Bourbon avec une déclaration contestable sur l’avortement.

Au cours de cette session parlementaire franco-allemande, où des échanges et des travaux communs ont eu lieu entre élus français et allemands tout au long de la journée, le député du Bundestag Norbert Kleinwachter a gardé son sang-froid en déclarant à son pupitre : « Vous demandez l’accès gratuit à l’avortement. Chaque année, nous créons une ville géante de bébés qui n’ont pas le droit de vivre. Et puis vous demandez une Europe unie madame la présidente ! ».

Une remarque plus ou moins adressée à la présidente de l’Assemblée nationale, Yael Brown-Pivet, mais rapidement condamnée dans l’Hémicycle et qui a laissé perplexe une partie de l’assistance, Vous pouvez le voir dans la vidéo en haut de l’article.

Changement climatique et migration

Peu avant cette déclaration provocatrice sur l’avortement, Norbert Kleinwachter s’est distingué avec une autre sortie problématique sur le changement climatique, entre autres sujets.

Lire Aussi :  acheter action mondelez international inc. class a

Vous courez après des théories alternatives comme le changement climatique. Vous savez par expérience coloniale que l’Europe n’a pas sauvé le monde. Il y a aussi l’expérience de l’immigration massive quand on voit que ce sont toujours les mêmes groupes qui surfent sur l’esprit européen lors de la Coupe du monde lors de la fameuse Saint-Sylvestre en Allemagne. « Le parti AFD (Alternative pour l’Allemagne) a lancé un député suppléant.

Lire Aussi :  Emirates Agence Nouvelles - Protéger la paix, une responsabilité internationale : Le Conseil mondial pour la tolérance et la paix

Au Parlement européen, le parti politique de Norbert Kleinwachter siège également dans le même groupe parlementaire que le Rassemblement national : Identité et Démocratie, considéré comme une formation politique nationaliste et extrémiste avec des élus français, allemands, italiens, autrichiens. Belges ou Danois. A ce jour, Identité et Démocratie dispose de 65 sièges sur 705 sièges au Parlement européen.

Lire Aussi :  Mikhail Popkov, le pire tueur en série de l'histoire de la Russie, veut intégrer la milice Wagner

Voir aussi dans HuffPost :

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button