Challenge Cup – Paris avec caractère, Julien Ory au top, Alex Arrate dans le dur face aux Lions

Abusé en première période, le Stade Français a trouvé un levier pour se reprendre dans le second acte et profiter de l’indiscipline sud-africaine pour s’imposer logiquement (17-7). Une victoire laissant présager une qualification pour l’étape finale.

Le stade français a fait preuve de caractère avec une victoire face à une solide équipe des Lions lors de la troisième journée de la Challenge Cup ce samedi. Défaits physiquement et souffrant de possession et de possession, les Parisiens menaient logiquement de sept points (0-7) à la mi-temps. Ils sont cependant parvenus à inverser cette tendance en seconde période, profitant notamment de la forte indiscipline sud-africaine (3 cartons jaunes). Une belle performance d’une équipe remaniée qui manque parfois de repères collectifs.

Lire Aussi :  ITW/Le Mag - Emmanuel Hubert : «La page Nairo Quintana, elle est tournée»

Et comme d’habitude, la lumière tombait de face. Le seul essai parisien a été réévalué sur un ballon porté parfaitement dirigé. De leur côté, Joris Segonds, puis Arthur Coville, entrés en jeu en ouverture, n’ont pas boudé les poteaux. Le dernier penalty de Breton juste avant le gong a privé les Lions même d’un point de bonus en défense. Avant leur dernier déplacement à Trévise le week-end prochain, les Stadistes ont de bonnes chances de décrocher une place en huitièmes de finale.

Lire Aussi :  Foot, rugby, basket, volley, hand... comment la France est redevenue une nation ultra-dominatrice en sports collectifs

pics

A son retour d’une blessure au genou fin octobre, le Troisième Division Julien Ory s’est montré aussi actif que précieux. L’ancien Toulonnais était offensif en première mi-temps. Tacles souvent offensifs. Il était aussi bon avec le ballon à la main. Malheureusement, il a été expulsé sur un protocole de commotion cérébrale, victime d’un double tacle de Willem Alberts et Jan-Pierre Smith, écopé d’un carton jaune au passage (55e). Le deuxième troisième ligne, Mathieu Hirigoyen, nommé homme du match, a lui aussi disputé un match complet.

Lire Aussi :  Novak Djokovic plus fort que Daniil Medvedev à Adélaïde

Précieux en conquête aérienne, il a aussi beaucoup défendu. Tout comme le jeune prostitué Lucas Peyresblanques. Parti rarement dans le top 14, il a montré des progrès, se fondant plus facilement dans l’organisation collective. A noter que le jeune Nathan Huguen du second poteau n’a pas démérité. Contraire.

Challenge Cup - Mathieu Hirigoyen (stade français) vs Lions.

Challenge Cup – Mathieu Hirigoyen (stade français) vs Lions.
Icône du sport

tongs

Le trois-quarts centre Alex Arrate, dépassé mentalement par l’entraîneur Gonzalo Quesada par Julien Delbouis et Jeremy Ward, a eu l’occasion de retrouver un peu de temps de jeu. Malheureusement, il a beaucoup souffert physiquement, se montrant peu en sa faveur. Tout d’abord, il écope d’un carton jaune logique juste avant la pause. Faute grossière. Après un tacle, il s’est accroché au ballon pour jouer un “concours”. Une punition sans conséquences, mais quand même…

Une autre station, Théo Dachary, n’a pas eu de chance. Longtemps blessé, il a été fondé par le manager Gonzalo Quesada. Peu en action, il a été contraint de quitter provisoirement son siège, commotion cérébrale le temps du protocole (13e). A son retour (25e) il n’apparaissait pas au marbre. Conséquence : il a été définitivement remplacé par l’Anglais Odogwu, toujours aussi alerte et combatif.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button