Clément Beaune impute l’augmentation du prix des transports à la région

C’est désormais certain, prendre les transports en commun pour les Franciliens coûtera plus cher l’année prochaine. Dans la question? L’augmentation du prix du Pass Navigo sera décidée par la région au 1er janvier. A la rentrée, le président de la région Île-de-France avait mis en garde contre une possible augmentation du forfait Navigo de 75 à 100 euros, soit une augmentation de 35%. Mais ce chiffre n’est pas enregistré. Interrogé ce dimanche lors du grand jury Europe 1-CNews-Les Échos, le ministre des transports a mis en cause la région et Valérie Pécresse, qui est aussi la tutrice de l’Autorité régionale des transports Île-de-France Mobilités (IDFM).

“Il n’y a aucune justification à cela, c’est un domaine décisif”, Clément Buen l’a lâché, rendant la balle au malheureux candidat à la présidentielle. Et pour enfoncer le clou : “Je regarde ce qui se passe dans les régions, certains baissent le prix du train, certains le stabilisent, il y en a qui l’augmentent un peu. Aucune région n’a augmenté ses tarifs de train de 35 %. » Il y a quelques jours, Valéry Pécresse espérait enrayer la montée du col en appelant les commerces d’Ile-de-France. “Accepter leur part d’effort”. Mais elle a prévenu : si le versement mobilité, la taxe sur les entreprises de plus de 11 salariés pour financer les transports, n’augmente pas, le prix du pass ne sera pas limité à environ 80 euros, mais à 90 euros.

A lire aussi – Baromètre. Transports en commun : Les Français veulent un réseau renforcé

Quelle est la suite après cette annonce ?

“Moments difficiles” Dans les transports parisiens

Le président d’Île-de-France Mobilités affirme depuis plusieurs semaines qu’il faudrait 950 millions d’euros supplémentaires en raison de l’explosion du coût de l’énergie. Alors que l’amendement des Républicains au projet de loi de finances proposait mercredi d’augmenter l’indemnité de mobilité (permettant de limiter l’augmentation du pass à cinq euros), le texte a finalement été rejeté par les sénateurs, mais la chambre haute dispose d’une majorité à droite. Le gouvernement s’y était d’ailleurs opposé plus tôt. La décision n’est pas encore prise mais elle doit être approuvée lors du conseil d’administration du 7 décembre et le pass doit être affiché à 90 euros.

Lire Aussi :  Le CF63 ne veut pas manquer son entrée en Coupe de France – Clermont Foot

A lire aussi – Transports : Valérie Pécresse et les présidents des villes de Lyon, Toulouse et Nantes veulent plus d’aide

Quelle est la suite après cette annonce ?

Valéry Pécresse a essuyé des revers parce que les sénateurs de son propre parti se sont largement prononcés contre lui. Sur Europe 1, Clément Beaune a reconnu que la situation des transports parisiens était problématique : « Je mesure que c’est une galère dans les bus et les transports parisiens. » Il a confirmé avoir entamé des discussions avec Jean Casteaux, le nouveau patron de la RATP, après le conseil des ministres la semaine dernière. Clément Buen est revenu sur le doublement des effectifs dans les transports, un “Un effort majeur, littéralement sans précédent” Selon lui, il est visible dans tout le pays. “2 000 soldats supplémentaires seront déployés au-delà des Jeux olympiques et paralympiques.”

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button