Handball : “Le but, c’est de développer la marque à l’international”, le partenariat américain du MHB se poursuit

Pour la troisième fois, le club a organisé un camp à New York.

Si tu pars un jour New York Et tu vois quelqu’un avec un maillot MHB, ne soyez pas surpris. Depuis quelques mois, le Montpellier Club a élu domicile sur les bords de l’Hudson. Mi-janvier, la troisième édition des camps d’entraînement s’est tenue en collaboration Handball mondial à New York. Deux jours de formation pour 21 handballeurs de tous niveaux (et de nationalités presque différentes) et trois entraîneurs, l’adjoint de Patrice Kenayer et David Degoy, responsable de la MHB Academy, ont pu suivre les conseils.

“L’objectif est de développer la marque MHB à l’international avec un club très performant aux Etats-Unis, pour pouvoir y mettre en place des camps d’entraînement, peut-être même une académie”, a-t-il précisé. Explique David Degoé.

A lire aussi :
Handball : Partenariat MHB – New York City Team Handball Club

Lire Aussi :  Pérou: guide de randonnées, un métier émancipateur pour les femmes

L’histoire entre le club de Montpellier et les Etats-Unis n’est pas très ancienne. “On a eu un entraîneur américain à Montpellier en 2019, le club new-yorkais est aussi venu préparer le Golden Globe à Montpellier en 2019 et ça s’est bien passé. Tout a commencé et on s’est lancé dans ce projet.David DeGoy continue.

Nous avions deux options, San Francisco et New York, mais avoir une maison en Occitanie a facilité les choses. Ils ont fait un excellent travail pour nous accueillir et nous mettre en contact avec des Français ou des entreprises. Cela devrait également nous permettre de rendre financièrement viable la croissance de notre marque. Nous avons également pu rencontrer le Consul Général Adjoint de l’Ambassade de France, originaire de Perpignan.

Ouvert à tous

Ouvert à tous, le camp s’est rapidement vendu. “Nous avons un de leurs joueurs au niveau de l’académie. Mais nous avons aussi deux partants.”Degoye sourit.

Lire Aussi :  Kaïs Saïed à Antony Blinken : «Nous cherchons le bonheur international brut»

Un autre aspect de ces stages est de permettre au bras américain d’exister et de progresser Jeux olympiques de Los Angeles 2028. “La présence de la main aux JO est encore en discussion, David DeGoy a expliqué. Le développer aux États-Unis contribuera à renforcer l’universalité du sport.” Mais aussi du poids au niveau marketing.

MHB prévoit le prochain stage à l’été 2023. Pendant ce temps, les New-Yorkais se rendent au FDI Stadium pour préparer leur championnat national. Prochainement, le club pourrait également envoyer des joueurs de l’académie pour renforcer le club américain. Un mariage heureux.

David DeGoy, “l’Américain” du MHB

Si Montpellier Handball Installé dans la Grosse Pomme, son entraîneur adjoint n’est pas étranger à l’opération. En effet, dans ses diverses expériences dans le monde du handball, David Degoé Il a notamment été entraîneur adjoint de l’équipe féminine américaine de 2013 à 2016. Il a ainsi participé à trois championnats panaméricains (notamment à La Havane après la levée de l’embargo américain sur Cuba par Barack Obama).

Lire Aussi :  Aviation de combat du futur : Le Tempest italo-britannique va fusionner avec le F-3 japonais

“Nous avons été la première équipe américaine à participer à la compétition sur le sol cubain.”Il a rappelé. “Le premier lien s’est fait en 2004 avec un Canadien qui était notre professeur d’anglais à la session des brevets d’état du deuxième degré, qui est parti pour New York”L’adjoint de Patrice Canayer s’explique.“Nous avons aussi un entraîneur américain à Montpellier en août 2019 qui rejoindra le club new-yorkais avec eux pour le Golden Globe.” Un réseau qu’il met désormais au service du Montpellier Handball.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button