L.N. Mattei, une histoire corse à découvrir dans un beau livre illustré

A l’occasion des cent cinquante ans de la marque à l’origine des célèbres Cap Cars, la société publie un livre richement illustré et savamment documenté. Avec un parti pris : faire découvrir cette page de l’histoire entrepreneuriale et sociale de la Corse au plus large public possible.

Cent cinquante ans d’existence ça se fête Et à la distillerie LN Mattei, nous avons choisi de le faire de manière inattendue : avec la publication d’un livre qui retrace toutes les étapes de la “saga de l’île” – pour reprendre le sous-titre du livre – cette aventure entrepreneuriale a commencé. 1872. “Nous sommes très conscients de la valeur patrimoniale de la marque LN Mattei et à l’occasion de cet anniversaire, nous souhaitons reconstituer son histoire de manière accessible au plus large public possible, Armelle Cialelli, responsable marketing et communication de la distillerie, s’est montrée confiante. Nous souhaitons surtout que ce livre reflète non pas la légende mais la réalité de l’histoire de l’entreprise. »

La revue L'Union République a été fondée en 1896 par Louis-Napoléon Mattei.  - ©Bibliothèque du patrimoine Thomaso Prela

Le projet éditorial a été confié à Dominique MatteiIl n’a aucun lien de parenté avec le fondateur de la marque mais a dirigé pendant de nombreuses années une autre institution à Bastia : le Centre Culturel Una Volta. “Armelle, avec qui j’avais travaillé auparavant, m’a contacté en décembre 2021, Elle explique. Nous avons mis en place une équipe éditoriale très rapidement puis j’ai commencé à étudier l’histoire de la distillerie Mattai. Une histoire largement méconnue, j’ai vite découvert à quel point elle était fascinante. »

Lire Aussi :  « Un Chien à ma table » : les âmes poètes des Bois-Bannis

Lisez aussi ceci. Cap Corse Matty fête ses 150 ans

“Au niveau de Coca-Cola ou Perrier”

Un travail de recherche qui conduit l’auteur à examiner un corpus dense de sources : archives, trésors patrimoniaux de la bibliothèque de Bastia, publications universitaires, collections familiales, le catalogue de l’exposition mise en place en 1992 au Musée de la Corse et justement consacrée à la saga Matthias. …“Cela m’a considérablement permis de mettre en lumière l’iconographie importante jusqu’alors inédite que l’on trouve dans le livre.”Dominique Mattei poursuit.

Photographies, affiches, communiqués de presse… la découverte de ces « visuels » oriente significativement le projet éditorial.

Portrait de François Matte, réalisé entre 1900 et 1905.  - ©CDC, Musée de la Corse/DR/Photo Christian Andriani

Loin d’être une simple explication de texte, l’iconographie est une manière de raconter une histoire. “Ce que j’ai essayé de faire, c’est de donner différents niveaux de lecture, L’auteur explique. Il y a des titres de chapitre très courts qui décrivent les principales étapes de l’histoire. Ensuite, il y a la riche iconographie – 160 affiches et photos – qui est ainsi titrée et permet de feuilleter simplement le livre. Le texte et les notes sont à la fin pour ceux qui veulent approfondir le sujet. »

Détail d'une affiche de propagande, années 1920.  - © Distillerie LN Mattei

La formule fonctionne. Ouvrez le livre pour vous immerger dans un siècle et demi de vie insulaire à travers des affiches et des photographies et découvrez le génie entrepreneurial du fondateur de la marque LN Mattei. “Plus qu’un livre d’affaires, c’est un livre d’histoire, un livre sur l’histoire de la Corse, David Fore, éditeur spécialisé dans les livres de photographie, a co-piloté le projet avec Dominique Mattei. Et c’est bien dit car avec LN Mattei, on peut s’appuyer sur une iconographie extraordinaire au niveau des sucettes gourmandes Perrier, Coca-Cola ou Pierrot. »

Lire Aussi :  L’activisme écologiste crée un malaise dans les musées

Développement du quartier

Louis-Napoléon Mattei et son neveu François, à la tête de la distillerie en 1908, n’étaient pas des hommes d’affaires ordinaires. Le premier était plus qu’un entrepreneur de génie, transformant en or tout ce qu’il touchait et lançant en 1894 les fameuses casquettes à quinquina.

Cap Cars Matty est imité.  Fausses étiquettes.  - ©Henri Orenga de Gaffari/René Lhota

Ils sont une véritable figure historique dont les activités économiques façonnent la région insulaire. “C’est lui qui a fait entrer la ville de Bastia dans le XXe siècle, Armelle met l’accent sur Cialelli. C’est un visionnaire qui pilote le développement de la ville vers le nord et il s’inscrit dans la stratégie d’exportation en s’implantant à proximité du port. » Dominic Matti ajoute : « En mettant les pieds dans le Patrimonio et le Lido de la Marana, eux aussi qui anticipent le développement du vignoble de Corse. »

LN Mattei détient les droits à Saigon.  - © Musée de la Corse/DR/Christian Andriani

L’engagement politique de Louis-Napoléon est sans doute moins connu. De confession républicaine, proche d’Emmanuel Aren, il crée un journal à Ajaccio, Union républicaine, Dédié à répandre ses idées sur l’île.

Lisez aussi ceci. La distillerie LN Mattei est tout au sujet du gin

Vaincu à plusieurs reprises par Auguste Gaudin, il échoue à se faire élire maire de Bastia mais connaît son moment de consécration lorsque le président de la République, Sadi Carnot, vient personnellement dans sa boutique de la place Saint-Nicolas, lui présenter des emblèmes. Ordre National du Mérite.

Lire Aussi :  Star Academy: un ex-membre de la production balance sur le confessionnal !

Marketing et cinéma

Le rôle de François Matte n’est pas moins intéressant. Il a pris le contrôle de l’entreprise en 1908 après la mort de son oncle (également son beau-père). Sous sa direction, la distillerie va étendre son réseau de distribution sur l’île et à l’international. Une stratégie basée sur une politique marketing visionnaire. “C’est un vrai génie. Armelle met l’accent sur Cialelli. Avant tout le monde, lorsque la marque LN Mattei apparaît à l’écran pendant cinq minutes en 1936, il invente des gammes de produits, promeut les points de vente et le placement de produits. César, dernier volet de la trilogie marseillaise de Marcel Pagnol. »

Pavillon publicitaire de la maison Reynaud à Marseille.  - © Henri Orenga de Gaffery

Mais le livre ne se limite pas à l’émergence de cet “âge d’or” de la distillerie. Fidèle au design de son designer, il raconte toute l’histoire de la marque et aborde avec la même rigueur les années moins prospères et les périodes de transition : la crise du début des années 1970 contraint la famille Mattai à se séparer de l’entreprise. , a été acquise en 1981 par l’entrepreneur René Lota et a finalement formé la distillerie Ln Mattei Company en 2016, aujourd’hui présidée par David Darey.

Une autre facette de cette fascinante “saga insulaire” est à découvrir… en dégustant le bouchon.

Le livre sera dédicacé à Bastia le samedi 10 décembre à 17h à la librairie Alma.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button