Ligue des champions – Déjà éliminé, le FC Barcelone subit en plus la loi du Bayern Munich

Une joue de plus. Un autre mercredi. Le Barça, qui avait déjà abandonné la course à élimination directe avant le premier coup de sifflet, a également pris une leçon du Bayern Munich (0-3) quelques heures après avoir appris son élimination. Autoritaires tout au long de la partie, les Bavarois ont assuré sans trembler la première place du groupe C au Camp Nou. Dès la saison 1998-1999, le Barça n’a pas connu une autre double élimination lors de la phase de poules de la C1. Pour enfoncer un peu plus le couteau dans la plaie catalane, le Bayern s’est offert un sixième succès consécutif face aux Blaugran en C1 et un quatrième match consécutif sans encaisser de but face à cet adversaire. Pour l’équipe barcelonaise revenue en C3, l’adversaire était tout simplement trop fort.

Pour retrouver le succès du Barça face au Bayern Munich, il faut remonter au… 6 mai 2015 ! L’équipe à l’époque était composée de Leo Messi, Neymar, Luis Suarez, mais aussi Andrés Iniesta et… Xavi Hernandez. Mercredi soir au Camp Nou, Xavi était assis sur un banc dans un club catalan. Et depuis son terrain technique, l’entraîneur est revenu sur le gigantesque écart entre son équipe et l’équipe de Julian Nagelsmann. Une statistique suffit pour résumer le match : le Barça n’a raté aucun tir en neuf tentatives. C’est forcément difficile de marquer dans de telles conditions. Et c’est dur d’affronter les vagues offensives allemandes pour conserver le nul.

Le Barça a dominé tous les secteurs du jeu

C’est d’ailleurs sur l’un d’eux que le Barça a breaké pour la première fois. Lancé en profondeur, Sadio Mané a pris de la vitesse sur Héctor Bellerin pour battre Marc-André Ter Stegen d’un joli ballon piqué (0-1, 10e). Désireux de faire bonne figure malgré l’inévitable élimination dès le premier tour de cette C1 2022-2023, le Barça n’a jamais répondu par de chaudes occasions. Le Bayern, en revanche, n’a pas oublié de passer à la vitesse supérieure, et Eric Maxim Choupo-Moting a doublé la mise grâce à un centre entre les jambes de Ter Stegen (0-2, 31e). Sans sauver sa lignée Bellerin de Jamal Musiala (44e), l’addition aurait pu être encore plus lourde.

Lire Aussi :  Japon: l'enfer des personnes employées au salaire minimum

Dominé dans tous les domaines du jeu, le Barça a brièvement cru qu’il recevrait un penalty juste avant la pause, mais Robert Lewandowski est tombé sur Matthijs De Ligt et la VAR a écarté la décision initiale d’Anthony. En seconde période, le Bayern se contentait de mener, tandis que le Barça réalisait que percer les défenses bavaroises était une mission impossible malgré l’entrée de Raphina et Ansu Fati. En toute fin de match, Benjamin Pavard, lui aussi remplaçant du souverain Dayot Upamecano, a inscrit le troisième but, qui équivalait à une lourde défaite pour le Barça (94, 0-3). 2015 est un lointain souvenir pour Xavi, et les critiques ne cesseront de pleuvoir.

Bundesliga

L’Union Berlin s’effondre et voit le Bayern se rapprocher

23/10/2022 à 16:27

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button