Lyon mate le leader toulousain lors de la 11e journée de Top 14

Match : 21-14

Le LOU a rempli son contrat ce dimanche soir en décrochant une affiche prestigieuse face au Stade Toulousain, qui a vu plusieurs internationaux revenir dans leurs rangs (Mauvaka, Ntamack, Lebel), même si la plupart ont été laissés au repos (Marchand, Jelonch, Ramos) ou indisponibles (Baille, Flament et Dupont, suspendus pour geste dangereux contre les Springboks.)

Habituellement tournées vers l’attaque, les deux équipes n’ont pas renoncé à leur philosophie. Mais ils ont oublié de préciser leurs bonnes intentions. De multiples erreurs manuelles ont perturbé les animations des deux équipes. Et en première période, c’est Toulouse qui s’en est le mieux tiré grâce au flash de Romain Ntamack (15e).

Lire Aussi :  MotoGP, Lin Jarvis : "avec seulement deux motos en piste, nous aurons certainement plus que jamais besoin de Cal Crutchlow"

Au retour des vestiaires, les Lyonnais ont finalement jeté leur dévolu sur celui-ci. Bien plus dynamiques que leurs adversaires, ils ont brisé la défense toulousaine à deux reprises grâce à Davit Niniashvili (47e), toujours remuant, et Ethan Dumortier (54e). En sept petites minutes, le LOU a pris le contrôle du match et ne l’a plus lâché, malgré une pression massive des Haut-Garonnais dans les derniers instants de la partie, symbolisée par une belle tentative d’Alban Placines (79e).

Pas épargné par les KO ce dimanche (Barassi, Costes, Retière), le Stade Toulousain repart de Gerland avec quelques prises de tête. Mais malgré cette troisième défaite de la saison, les hommes d’Ugo Mol restent en tête du Top 14 tandis que le LOU grimpe à la quatrième place.

Lire Aussi :  Caroline Garcia s'impose, la France se maintient en BJK Cup

6

C’est la sixième fois de suite que le Stade Toulousain ne parvient pas à battre Lyon. Les Haut-Garonnais n’ont plus gagné à Gerland depuis le 26 novembre 2017 (9-17). Depuis, ils ont encaissé cinq défaites et un nul face au LOU.

Joueur : la réponse de Romain Ntamack

Critiqué pour ses performances décevantes pour la France lors de sa tournée d’automne, Romain Ntamack est revenu ce dimanche dans son club avec le stigmate d’avoir affronté le Japon (35-17) sur le visage. La première mi-temps a été beaucoup plus positive que sa rencontre avec les Brave Blossoms la semaine dernière lorsque Toulouse a marqué le premier but du quart.

Lire Aussi :  Foot PSG - PSG : Lionel Messi expulse Cristiano Ronaldo de Paris

Inspiré, Ntamack s’est sagement glissé dans le jeu bas derrière une défense lyonnaise qui montait en puissance avant de dépasser Ethan Dumortier alors qu’il se précipitait vers le ballon. Egalement efficace en défense, à l’image de ses arrêts décisifs sur Niniashvili en début de deuxième période (44e, 45e), le Toulousain s’est plutôt rassuré, malgré une défaite du pied (10e) et une bougie ratée en réception (52e).

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button