mouvement de grève très suivi à la RATP, mais peu de manifestants dans les rues

Publié par: Modifié:

Une grève appelée par tous les syndicats de la RATP a fortement perturbé la circulation des métros et RER parisiens ce jeudi 10 novembre, contrastant avec la faible mobilisation de la journée nationale d’action organisée en parallèle par la CGT.

Cependant, le chaos matinal a été évité en Ile-de-France, où de nombreux salariés ont suivi les recommandations de télétravail. D’autres ont opté pour la marche, le vélo, la voiture ou une journée de congé. Cinq lignes sont fermées (2, 8, 10, 11 et 12), les autres ne fonctionnent qu’aux heures de pointe. Service très dégradé.

Un mouvement organisé par la CGT

Tous les syndicats de la RATP (CGT, FO, Unsa, Solidaires) appelaient depuis longtemps à la mobilisation pour exiger des hausses de salaires et une amélioration des conditions de travail. Dans le même temps, la CGT organise seule une nouvelle journée nationale de mobilisation interprofessionnelle sur les salaires, même si dans certaines sections elle est rejointe par la FSU et Solidares.

Lire Aussi :  Gers : licenciée à Auch, Léa Godallier championne de France de padel pour la 2e fois

Il y a un vrai problème de pouvoir d’achat dans ce pays qu’on ne peut résoudre qu’en augmentant les salaires », a tiré sur le secrétaire général de la CGT, Felipe Martínez, dans la marche des Noms, où il s’était rendu à la rencontre des grévistes du CHU.

Quelques manifestants dans les rues

Moins de personnes sont descendues dans la rue que la veille du 27 octobre – 14 000 manifestants en province et 1 360 à Paris. La police a dénombré un millier de manifestants à Lyon, 650 à Lille, 300 à Bordeaux. A Paris, ils étaient 10 000, selon la CGT (la police n’avait pas encore communiqué les chiffres de l’après-midi).

Une fois que vous avez payé votre loyer et vos factures, il ne vous reste plus rien

Reportage sur le défilé parisien

Présent à la marche parisienne, le secrétaire national du PCF Fabian Roussel a déclaré aux salariés « Réoccuper les ronds-points et l’espace public “. a un sous-marin du Nord Désolé nous n’étions pas tous ensemble “.Frédéric Souillot, le secrétaire général de Force Ouvrier, n’a pas réellement appelé à cette mobilisation nationale, critiquant l’action de ces journées. le saut “.

Cependant, il se rendit à la RATP pour épauler son gros de troupes dans les chauffeurs et accueillit » Equipement complet « Les syndicats représentatifs de la direction parisienne (CGT, FO et Unsa) réclament en priorité une revalorisation salariale, mais aussi une amélioration des conditions de travail et de recrutement. Aujourd’hui est un grand coup de semonce et nous espérons qu’ils l’entendent “, a déclaré Bertrand Hamache, secrétaire général de la CGT-RATP.

La RATP n’envisage pas de nouvelle augmentation de salaire dans l’immédiat (+5,2 % en 2022 selon la direction) mais Jean Casteaux, dont la nomination à la tête de la direction a été validée par le Parlement ce mercredi 9 novembre, a indiqué qu’elle ouvrira. Pourparlers début décembre. Autre motif de mobilisation, la future réforme des retraites, le possible report de l’âge légal de la retraite et la fin des régimes spéciaux.

(en outre (AFP)

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button