Nouveau projet académies porté par play international : la France apporte son accompagnement à l’Institut Diambars

Le projet d’académies porté par Play International-Groupe SOS et l’Institut Daimbers a été lancé ce jeudi 3 novembre, au siège de l’Institut à Sally, département de Mbour. Soutenu par l’Agence française de développement (AFD), le programme vise à concrétiser la volonté annoncée par le président français Emmanuel Macron en 2021 lors du sommet Afrique-France. « Accompagner le développement du sport comme vecteur d’émancipation » en Afrique. Le projet vise à donner aux académies sportives les moyens d’améliorer l’expertise en matière de genre et d’éducation, de créer des opportunités économiques et professionnelles pour les jeunes et de permettre à davantage de jeunes de se développer grâce au sport. Avec un budget estimé à 2,6 milliards, le projet vise à soutenir 30 académies africaines d’ici 2025, dont quatre académies pour cette première année.

La France s’intéresse au développement du sport en Afrique. Le projet Académies, porté par Play International-Group SOS et l’Institut Diambers, en partenariat avec l’Agence française de développement (AFD), a été lancé ce jeudi 3 novembre, au siège de l’institut à Sally, département de Mbour. Cette zone. Le programme s’inscrit dans le cadre de la volonté du président français Emmanuel Macron d’engager son pays en faveur du développement du sport en Afrique comme “vecteur de libération”.

Un locataire de l’Elysée l’exprime ainsi en 28E Le Sommet Afrique-France s’est tenu à Montpellier (France) le 8 octobre 2021. Le projet des académies vise à offrir aux jeunes des opportunités économiques et professionnelles, tout en promouvant les compétences en matière de genre et d’éducation pour les académies sportives. Plus de jeunes devraient s’épanouir grâce au sport.

Lire Aussi :  Bolsonaro a quitté le Brésil pour les États-Unis avant la fin de son mandat

Il vise à soutenir 30 académies africaines d’ici 2025, dont quatre pour cette première année. Plus de 2,6 milliards de FCFA ont été mobilisés pour soutenir les académies sportives en Afrique, reconnues pour leur engagement à aider les jeunes de tous horizons à développer leurs compétences et à accroître leur impact, notamment dans l’éducation et la promotion de l’égalité entre les femmes. Et les hommes.

Quatre académies sont visées d’ici 2022

Un programme pilote lancé fin 2022 pour soutenir 4 académies dans 6 pays africains : LEAD Academy, lancée en 2015 au Libéria et en 2019 au Maroc, dispense une formation académique et sportive d’élite ainsi que des compétences de vie aux filles et garçons, âgés de 8 à 18 ans . Académie des semences, la première académie de basket à haut potentiel en Afrique. Lancé au Sénégal en 2002, le centre accueille aujourd’hui 40 étudiants-athlètes hommes et femmes, avec un fort accent sur l’éducation des jeunes. L’Académie Serge Betsen, implantée au Cameroun depuis 2004 et au Mali depuis 2020, apporte un soutien scolaire et un encadrement médical fort à plus de 490 jeunes et leurs familles parmi les plus défavorisés, tout en les exposant aux valeurs et aux standards du rugby. Enfin Sunward Park High School, une école publique fondée en 1997 dans la banlieue de Johannesburg, accueille 60 élèves dans le département sports et études de football avec un engagement fort pour l’égalité des sexes. A l’issue de ce pilote, un appel à projets sera lancé en 2023 pour soutenir 12 académies supplémentaires sur le continent africain. Des mesures seront prises pour mobiliser d’autres partenaires autour du programme pour atteindre l’objectif fixé par Emmanuel Macron de soutenir 30 académies d’ici 2025.

Lire Aussi :  L’œil de l’expert | Mongi Ben Brahim (ancien international) : «La Tunisie qu’on aime»

Réactions :

Rémy Rioux PDG de l’Agence française de développement (Afd) :

“Une nouvelle étape dans le rapprochement des mondes du sport et du développement”

« Convaincu de la grande importance du sport en termes d’impact économique et social sur le continent africain, le groupe AFD soutient les acteurs de la société civile qui utilisent le sport comme un levier puissant pour la jeunesse, l’éducation et l’égalité des genres. Cette initiative marque une nouvelle étape dans le rapprochement ensemble les mondes du sport et du développement : les Objectifs de Développement Durable (ODD) ) pour former une seule équipe pour accompagner l’Afrique vers

Lire Aussi :  Mexique: 14 morts dans l'attaque d'une prison

SAER SECK Président de l’Institut Dimbers

“Ce projet est pertinent et utile”

« Ce projet est pertinent et utile. Depuis plus de 20 ans, l’Institut Diambars contribue à renforcer l’écosystème sport-études à fort impact social et économique sur notre environnement. Le sport seul ne développe pas une nation, mais les hommes et les femmes qui y contribuent de manière décisive grâce à l’éducation que leur donne le sport. C’est pourquoi chez Diambers nous faisons de la passion du football un outil d’éducation. On utilise le foot pour s’entrainer, pour entrainer des champions de foot, mais aussi des champions dans la vie.

GUILLEMETTE PETIT, PDG de Play International

« Prouver que le sport est un puissant levier d’éducation et d’inclusion »

« Depuis 23 ans, Play s’emploie à démontrer que le sport est un puissant levier d’éducation, d’inclusion, de coexistence et d’émancipation, et notamment sur le thème important de l’égalité femmes-hommes. Collaborer avec une structure comme diambers est une évidence. Comme nous, ils partagent la conviction que le sport peut être une solution à nos défis sociaux. Accompagner et apprendre de ces 30 académies sportives dans la mise en place de projets durables et performants permet de créer nos synergies de complémentarité. L’avenir se joue ensemble. “

Papa Moussa Kamara (Stagiaire)

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button