Paris 2024 : une mascotte « premium » fabriquée en France

Pas moins de 80% des mascottes des Jeux Olympiques sont produites en Chine. “Aust-France” dit qu’une entreprise bretonne a relevé le défi du made in France.





par LePoint.fr

Pour l'instant, la boutique Paris Games ne vend que des peluches fabriquées en Chine.
Pour l’instant, la boutique Paris Games ne vend que des peluches fabriquées en Chine.
© Gao Jing / Xin Hua

je suis abonné 1€ 1er mois


LIl attendait avec impatience la présentation des mascottes des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris. C’est un véritable événement à l’approche de chacune de ces manifestations sportives. Alors que deux PME françaises ont conquis une partie du marché – Doudou & Compagnie et Gypsy -, une statistique affole : seulement 20 % des « Frites » sont produites en France.

Lire Aussi :  un corps retrouvé parmi les décombres

Lisez aussi ceciJeux Olympiques 2024 : Peut-on accéder à la cérémonie d’ouverture avec un billet ?

Répondant à l’appel d’offres du comité olympique, Doudou et compagnie disent s’être engagés à produire une partie des mascottes dans leur petite usine de La Guerche-de-Bretagne en Ille-et-Villain. Ouest de la France. Dès le lundi 14 novembre, les équipes de La Guerre ont commencé à confectionner 200 000 peluches. Fabriqué en France. Ce qui les distingue : ce sont des peluches “premium”, “de qualité supérieure et vendues plus chères : 49,90 euros, contre 34,90 euros pour un modèle fabriqué en Chine”, détaille le quotidien.

Lire Aussi :  La France remporte le match des influenceurs contre l'Espagne, record d'audience battu

“relever le défi”

Pour créer ces mascottes, « nous avons dû nous battre et beaucoup investir. Nous avons entrepris une transformation majeure », assure Doudou et le patron de l’entreprise Ouest de la France. Des investissements importants expliquent la faible production française par rapport aux coûts de production en Asie. “Cela ne peut pas être aligné”, explique l’entrepreneur, soulignant que cette production nécessitera l’embauche d’une quarantaine de personnes et l’agrandissement du site.

Le prix et la petite taille des entreprises françaises sont, en effet, les arguments qui viennent le plus justifier le choix de produire 80% des « Fries » en Chine. Mais pour Yves Jego, ancien secrétaire d’Etat et fondateur du label de garantie Origine France, “on peut faire quelque chose de plus modeste, de moins cher”. “Et ceux qui vont acheter une peluche, ils ne sont pas à deux ou trois euros, surtout s’ils savent que c’est Fabriqué en France », a-t-il promis au RMC, appelant les entreprises françaises « prêtes à relever le défi » à se manifester. Yves Jégo veut en croire : « Ces jeux sont une occasion symbolique de montrer que nous pouvons retrouver notre souveraineté industrielle. »

Lire Aussi :  Coupe du Monde 2022 - Christophe Josse : "La France reste une sélection très séduisante sur le papier"


Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button