pour éviter un passe Navigo «à 120 euros», Belliard propose une taxe sur les SUV et une éco-contribution sur les colis

Des écologistes à la mairie de Paris, notamment en charge des transports, ont révélé des moyens de désamorcer la “bombe sociale” que représente l’augmentation du prix du pass Navigo.

Valérie Pecresse, présidente d’Île-de-France Mobilités (IDFM), l’autorité organisatrice des transports de la région Ile-de-France, a tenu un meeting lundi 23 janvier, suite à une augmentation d’environ 10 euros sur le forfait Navigo sur 1er janvier. “Aide financière” pour la période 2024-2030. Pour David Belliard, trouver de nouvelles solutions de financement est urgent. “Si on ne fait rien, le pass Navigo ne sera pas à 84,10 euros, il sera à 100, 110, 120 euros.” dit dans une interview 20 minutes , publié vendredi, adjoint écologiste à la mairie de Paris, spécifiquement en charge des transports. “Nous sommes face à une situation de bombe sociale“, prévient-il.

Lire Aussi :  L'Europe risque de manquer de gaz lors de l'hiver 2023-2024, alerte l'Agence internationale de l'énergie

S’opposant fermement à toute nouvelle augmentation du Pass Navigo, l’élu écologiste qui est également vice-président de l’IDFM a déclaré «Diversifier les modes de financement, notamment autour de la fiscalité environnementale et redistributive“. Concrètement, il propose, par exemple, “Taxer les SUV, (…) surtout en ville ils ne servent à rien et sont très polluants“. “La taxe sur le kérosène est aussi une piste“, il ajoute.

Lire Aussi :  VIDEO. Un homme attaque son ancienne compagne à la machette près de Toulouse : ce que l'on sait de l'agression

“Contribution environnementale de 50 centimes par colis”

Son autre proposition clé, et celle qui fait parler, est “Flux de marchandises” et “La logistique“. L’élu vert veut cibler les plateformes de e-commerce de type Amazon qui “Générer des milliards d’euros sur une activité qui utilise une ressource commune, l’espace public“. Il propose ainsi d’établir unContribution environnementale de 50 cents par colis“. “Il a levé 180 millions d’euros pour financer nos transports“, ils calculent, c’est une donnée”En Ile-de-France, vous livrez un million de colis par jour“. Il suggère en outre “Mise en place de la taxe environnementale poids lourds qui est le mode de transport de marchandises le plus polluant“.

Lire Aussi :  L'Union européenne va connaître une récession cet hiver

Enfin, David Béliard appelle à repenser la prime mobilité versée par les entreprises et qui contribue au financement des transports en Île-de-France. L’adjoint au maire de Paris l’appelait “”Entreprises les plus rentables“. Il imagine aussiDes bonus pour les entreprises qui tentent de réduire leur empreinte carbone et des pénalités pour celles qui ne le font pas“.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button