qui a le droit à cette aide en 2022 ?

Premier ministre Macron : qui est éligible à cette aide en 2022 ?

PREMIER MACRON. La prime de partage de la valeur, plus connue sous le nom de prime Macron, a déjà été versée à plus de 700 000 bénéficiaires en 2022. Date de versement, montant, conditions d’éligibilité… Tout ce qu’il faut savoir sur cette aide exceptionnelle.

[Mise à jour du mardi 29 novembre 2022 à 15h45] Un bonus bienvenu en cette période d’inflation. La prime de partage de la valeur votée en août 2022 dans le cadre de la loi pouvoir d’achat a permis de maintenir le dispositif mis en place au plus fort de la crise des gilets jaunes de 2018. à condition que l’employeur ait préalablement signé un accord d’intéressement, ou si l’entreprise compte moins de 50 salariés. Sinon – c’est-à-dire sans accord d’intéressement – le montant de la prime est au maximum de 3 000 euros. Pour que cette subvention soit exonérée d’impôt, le montant doit être versé entre le 1er juillet et le 31 décembre 2022. L’exonération d’impôt sur le revenu et de CT n’est valable que si le salaire du salarié bénéficiaire n’atteint pas les trois mois de salaire minimum. .

Qui recevra la prime Macron 2022 ?

Selon les données du ministère de l’Économie Cette année, 700 000 personnes ont déjà touché la prime Macron. Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire s’est réjoui comme preuve que le dispositif “fonctionne et mérite d’être pérennisé”. Concrètement, pour prétendre à la prime, les salariés doivent être en contrat : CDI, CDD, temps plein ou temps partiel, contrat d’apprentissage ou de professionnalisation signé avant la date de versement de la prime.. Les travailleurs handicapés rattachés au service d’aide à l’installation ou au travail (ESAT) peuvent également bénéficier de cette prime. Il en va de même pour les travailleurs intérimaires qui sont détachés auprès d’un employeur qui verse cette prime et qui sont ensuite rémunérés par leur agence d’intérim.

Lire Aussi :  Sommet de Dakar sur l'Agriculture: comment nourrir l'Afrique

De plus, les bénéficiaires doivent travailler pour :

  • Une entreprise, quels que soient ses effectifs et son statut (société, industriel-commerçant indépendant, indépendant, association, fondation, syndicat, mutuelle, etc.)
  • Etablissement public à caractère industriel et commercial (Télévision française, INA, Opéra de Paris, RATP, etc.
  • Etablissement administratif employant du personnel privé (agences régionales de santé, caisses nationales de sécurité sociale, Pôle emploi, etc.)
Lire Aussi :  Pont-Sainte-Maxence : Arnaud Dumontier renonce aux vœux par mesure d’économie

A combien s’élève la prime Macron ?

en 2022 le montant moyen de la prime est de 710 euros. Mais si ce montant augmente fortement par rapport à l’an dernier (506 €), alors cette moyenne reste bien en deçà du plafond fixé par le gouvernement.

Pour rappel pour l’année 2022 le plafond est porté à 3 000 euros dans le cas général, 6 000 euros en cas d’accord d’intéressement ou si l’entreprise compte moins de 50 salariés.. Pour 2023, les montants indiqués sont actuellement les mêmes.

Quand sera versée la prime Macron 2022 ?

Le paiement de la prime Macron doit être effectué au cours d’une année civile. La dernière échéance est donc le 31 décembre 2022.. Toutefois, les modalités de versement sont décidées par l’employeur, qui peut les déterminer unilatéralement ou conclure un accord d’entreprise entre lui et les syndicats. La prime Macron peut être versée en une ou plusieurs fois (une fois par trimestre) et ne peut se substituer à un autre élément de rémunération, tel que 13e mois, la prime de Noël ou une augmentation de salaire. Cette prime peut être la même pour tous les salariés de l’entreprise, modulée ou réservée à certains membres du personnel. Toutefois, ce choix doit être formalisé dans un contrat d’entreprise ou dans une décision unilatérale de l’employeur.

Lire Aussi :  De hauts-responsables ministériels et du Trésor fustigent la réforme judiciaire

D’ici 2023, les montants indiqués, les critères d’attribution et les conditions de paiement seront les mêmes. A noter qu’à partir de 2024 cette prime exceptionnelle ne sera plus totalement défiscalisée, mais continuera à être exonérée de cotisations sociales.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button