un maire LR de l’Oise porte plainte après un nouvel incident

Un cerf dans les bois de Freeport, Maine, États-Unis, le 10 novembre 2015.

Le maire de Pont-Sainte-Maxence (Oise), Arnaud Dumontier (Les Républicains, LR), a porté plainte contre l’équipage de chasse, a-t-il annoncé à l’Agence France-presse (AFP) mercredi 2 novembre. Les conseillers municipaux lui reprochent l’incident survenu le samedi 29 octobre, lors d’une recherche d’un chevreuil qui s’était réfugié dans la rivière de la ville.

La plainte, déposée mardi, visait le rassemblement de trois gardes forestiers pour violation d’un arrêté municipal de 2018 interdisant la chasse à courre dans un rayon de 300 mètres autour des maisons de la commune et de 400 mètres de forêt pour deux quartiers, a indiqué l’élu LR, confirmant l’information. Paris.

Selon le maire, les faits se sont produits lorsque le cerf a plongé dans l’ois avant de gravir le talus de terre de la commune voisine de Beaurepaire, où il a été filmé. Les chiens ont suivi l’animal jusqu’à la rivière “Qui fait partie de l’équipage”Il a souligné qu’il appartenait à l’enquête de déterminer les circonstances exactes des faits, dans le détail.

Lire Aussi :  Nouvel An : près de 180 voitures incendiées en Île-de-France, dont 22 rien que dans les Yvelines
A lire aussi : Pourquoi la chasse est plus divisée en France : “Moins elle est pratiquée, plus elle est acceptée et comprise”

“Désinformation” pour les chasseurs

Bertrand Souplet, président du personnel, a nié toute violation de l’arrêté, “non événement” : “Les chevreuils ont été chassés dans les zones agricoles de la région de Beaurepaire avec l’autorisation du propriétaire. Les deux seuls chiens pouvant aller dans 20 mètres d’eau, nous les avons immédiatement rappelés.”, a-t-il déclaré à l’AFP. Selon lui, “Personne ne s’est plaint, ni la gendarmerie ni la police ne sont intervenues”.

Dans un communiqué publié mercredi, la Société de Venerie « Réaffirme son soutien à trois rallyes forestiers » et condamner un “calomnie” Collectif AVA France (Abolissons la venerie aujourd’hui). “Encore une fois, les opposants à la chasse à courre continuent de répandre des rumeurs diffamatoires pour promouvoir leur campagne libérale.”Le maire de Pont-Saint-Maximin a estimé l’association des chasseurs, qui s’est dite surprise du dépôt de plainte.

Lire Aussi :  L’imam Iquioussen, réclamé par la France, placé sous surveillance électronique en Belgique
A lire aussi : Article réservé à nos abonnés Quand les jeunes citadins actualisent l’image de la chasse à la poussière : “On protège une certaine culture”

Plainte précédente

Il avait fait l’objet d’une précédente plainte du maire pour mise en danger de la vie d’autrui après qu’un cerf ait été chassé dans le centre-ville en février 2018.

Un arrêté pris dans la foulée de l’incident et renforçant l’interdiction initiale de la chasse à courre en zone urbanisée a été confirmé en février par le Conseil d’État, à la suite de recours de la fédération départementale des chasseurs.

Des photos postées sur les réseaux sociaux par le collectif AVA montrent des cerfs dans l’eau, poursuivis par des chiens.

Ce sont ces derniers “Encouragé par les chasseurs”, a déclaré à l’AFP le porte-parole du collectif Stanislas Broniszewski. Ils estiment que les équipages ont violé l’arrêté ministériel de 2019 sur la chasse, qui prescrit l’exonération des animaux capturés à proximité des habitations, des zones commerciales ou artisanales et des établissements accueillant du public.

A lire aussi : Article réservé à nos abonnés Pourquoi le budget de la Fédération nationale des chasseurs a explosé

Un monde avec AFP



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button