VIDEO – Aveyron : “Congratulations”, l’hymne disco post-Covid des habitants de Villecomtal

La chanson du villageois finlandais Mortimer Keefe a été insérée dans le clip avec la participation d’habitants et de commerçants. Un pur moment de joie et de partage.

“Villecontal, un village musical qui fait des chansons” : Le titre de notre article est consacré à cette petite bastide d’environ 400 âmes dont 10% de musiciens amateurs ou professionnels. C’était il y a seulement 3 ans.

Depuis, le Covid et ses périodes de confinement ont mis à mal cette dynamique musicale, notamment les jams organisés tous les mercredis soirs. Mais alors que la vie est presque revenue à la normale, l’ADN musical de Villecontal est aussi revenu, plus fort, plus solide. Et en l’an 2022, le village l’a prouvé en rendant les bœufs de la semaine, mais tous les 15 jours à travers un concert dominical à la Fabrique du Rouzier, le restaurant-salon de thé et la salle de lecture du village.
Mais Milja Kaunisto, alias Mortimer Keefe, musicienne et écrivain finlandaise, vit dans le village depuis douze ans avec son mari Petteri et ses deux filles. Il fallait « reconnaître l’occasion » à la Villecontalise. A travers une chanson.

Lire Aussi :  Le fruit que vous préférez en dit TRÈS long sur votre personnalité : Faites ce test pour tout savoir sur vous !

Pendant que les commerçants dansent la disco

Écrivain à succès dans son pays, Milja « félicite » sa plume et son piano d’avoir écrit et composé en anglais.L’hymne post-Covid est ‘Bravo, tu es vivant, et c’est ce qui compte. Et maintenant, nous avons nos bras, nous avons des cerveaux, nous avons la vie, qu’est-ce qu’on fait ?“, commente-t-elle.

L’enregistrement sera réalisé avec des musiciens locaux, Milza/Mortimer au chant et aux claviers, Petteri à la basse, Hervey de Budapest à la guitare, Ruthenois Irwin de Budapest et le KKC Orchestra au synthé solo, ainsi que le percussionniste et batteur Julian Tekeyon. Fefe, Ibrahim Malouf et Christophe May, entre autres.

Lire Aussi :  Le leader français de l’artifice de divertissement

Après le son, les images : Milza invite les habitants de Villecomtal à tourner dans un clip réalisé par Jonathan Biol, photographe et vidéaste du village travaillant pour Fiasco Production et le Club de Rodez. En mars et avril 2022, les premières images sont tournées chez les commerçants du village. Et ici le coiffeur, le boucher, l’aubergiste, le restaurateur, le boulanger, le tailleur de pierre ou le pharmacien (quel swing) se mettent à danser le disco devant la caméra !

Lire Aussi :  L’art de la drag, entre popularité et incompréhension

En juin, on retrouve tout ce beau monde sur la “grande rue” de Villecontal pour filmer des projets communs autour d’un pique-nique improvisé avec d’autres Villecontals et amis. Nous répétons des chorégraphies bon enfant, un style “thriller” tranquille, et Banquo, toutes les images dans une boîte. “Tout le monde a bien joué, se souvient Milza. Tout le monde est venu avec du gâteau, des fleurs, des bouteilles de Champ’… Toute cette joie qu’on voit dans le clip est bien réelle. Mais qu’elle est belle !”

Mis en ligne sur YouTube le 28 décembre entre deux soirées de réveillon, cet hymne post-Covid d’excellente qualité se veut aussi un “vœu de nouvel an” prônant “vivre, partager et échanger”.
« Félicitations », Villecontal !

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button