Année 2022 en France : au 1er rang des années les plus chaudes depuis 1900

En cette année 2022, les perturbations anticycloniques et les flux de sud domineront majoritairement, notamment avec des canicules à répétition entre le printemps et l’automne.


2022 sera l'année la plus chaude depuis 1900
Crédit : The Weather Channel

Chaleur exceptionnelle à partir de mai

Depuis le mois de mai, la chaleur a défrayé la chronique, la période entre le 15 et le 23 mai étant une période exceptionnellement chaude de par son ampleur et son intensité. Dans l’hémisphère sud, le nombre record de jours au-dessus de 30°C a été de 9 jours localement dans le sud-ouest. Il faisait jusqu’à 35,4°C à Albi le 21 mai, un record ! Le mois de mai est observé en France avec une température moyenne supérieure à +2,7°C.


2022 sera l'année la plus chaude depuis 1900
Crédit : The Weather Channel

Un été historiquement chaud et sec avec 3 périodes de canicule

Durant l’été climatique (juin, juillet, août), on dénombre pas moins de 3 périodes de canicule :

Du 14 au 19 juin (la première canicule jamais observée) le record absolu de chaleur a été de 43,4°C à Pissos dans les Landes et de 42,9°C à Biarritz. Du 12 au 25 juillet avec 39,6°C à Brest avec une chaleur exceptionnelle dans l’ouest, pulvérisant de 4°C l’ancien record de 35,2°C du 12 juillet 1949 ! Paris n’a franchi la barre des 40°C à l’ombre qu’avec 40,5°C pour la 3ème fois. Du 31 juillet au 13 août, 41,8°C ont été observés dans l’Aude le 12 août à Durban-Carbières.

Lire Aussi :  Manuel Bompard prend les rênes de La France insoumise sous les critiques de figures du parti

Cet été, des records du nombre de jours de fortes chaleurs (>30°C) et de très fortes chaleurs (>35°C) ont été battus. Par exemple, nous avons compté 32 jours de fortes chaleurs à Albi et 36 jours à Avignon. Record du nombre de nuits tropicales (>20°C) pendant 85 jours à Nice !

Avec une température moyenne de 22,7°C et +2,3°C au-dessus de la normale 1991-2020, cet été 2022 a été le deuxième été le plus chaud jamais enregistré depuis 1900, derrière 2003 (+2,7°C) et devant les étés très chauds de 2018 et 2019.

Lire Aussi :  la baisse de la consommation se poursuit en France

Les sols historiquement secs et les niveaux d’eau extrêmement bas ont entraîné plusieurs impacts. Les restrictions sur l’utilisation de l’eau ont touché une grande partie du pays. Le feu de forêt a été important, avec plus de 60 000 hectares de végétation partant en fumée. Des zones peu habituées au risque d’incendie ont été touchées, comme la Bretagne, où les étés sont généralement très tempérés. Mi-juillet, un important feu de forêt se déclare au cœur des Monts d’Arry.

L’automne comme l’été

Avec une anomalie de température de +3,5°C, il est bien en avance sur les mois d’octobre les plus chauds depuis le début des relevés, l’été dure donc une partie de l’automne, mois d’octobre exceptionnel. Surtout du 16 au 29 octobre, la douceur et la chaleur ont atteint des niveaux extraordinaires, avec des températures bien supérieures à 30°C dans le sud et autour de 25°C dans le nord, dignes d’un mois d’été complet. Des records mensuels de chaleur ont été battus entre le 23 et le 30 octobre à Orthez (64), Figari (2A), Ajaccio (2A) ou Ger (64). Bordeaux (33) a enregistré le 16 octobre les derniers 30°C de l’histoire de la station.

Lire Aussi :  XV de France : de retour de blessure, Cyril Baille va-t-il être lancé d’entrée contre l’Australie ?


2022 sera l'année la plus chaude depuis 1900
Crédit : The Weather Channel

En conclusion, on peut dire que nous avons connu près de 6 mois d’été dans la majeure partie du pays, la chaleur est arrivée trop tôt et s’est terminée trop tard… Cette situation combinée aux prévisions du GIEC prédisant une prolongation de la saison estivale. avec des périodes de chaleur plus fréquentes et plus intenses au profit d’hivers plus courts avec des périodes de froid plus courtes et moins sévères. Le secteur du tourisme doit prendre en compte ce changement climatique pour mieux adapter son offre d’hébergement à sa clientèle. Avec la hausse des températures et des sécheresses plus fréquentes, la gestion de l’eau entre les différents usagers (agriculteurs, industriels, particuliers, etc.) devient très importante.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button