Hausse de 20% des exportations sur les neuf premiers mois

Les Français se portent bien dans l’économie. Les exportations de biens ont atteint 439 milliards d’euros au cours des trois premiers trimestres 2022, en hausse de 20% par rapport à la même période l’an dernier, selon un rapport publié dimanche par Business France.

Un an plus tard, en 2021, les exportations françaises de biens “bénéficient du rebond post-pandémie” et “repartent à la hausse”, avec une hausse de 17% à 501 milliards d’euros, ce qui “a accéléré la croissance des exportations de biens” au départ. de 2022, précise Business France.

Lire Aussi :  DIRECT. Guerre en Ukraine : huit millions d'habitants ont quitté le pays depuis le début du conflit

“Augmentation du nombre d’exportateurs”

De plus, l’agence note que cette croissance est due à une “augmentation du nombre d’exportateurs de 130 300 à 137 500”. Il note que cette hausse “a continué à atteindre 139.400 au premier trimestre 2022, le plus haut niveau depuis 20 ans”.

Au cours des trois premiers trimestres de 2022, tous les secteurs exportateurs ont augmenté leurs exportations en valeur, par rapport à leurs niveaux d’avant la crise sanitaire à la même période de 2019.

Les secteurs français traditionnels d’exportation – secteur agro-alimentaire et agricole (+28%), textile (+30%), pharmacie, chimie, parfums et cosmétiques (+24%) -, en particulier, “consolident leur niveau d’exportation”, selon le bilan. .

Lire Aussi :  rejet de la plainte de l'Ordre des médecins contre le Pr Perronne

L’inflation tue tout

Cependant, la hausse de l’inflation due au carburant ou à d’autres matières premières pèse sur les chiffres du commerce extérieur, entraînant un déficit commercial historiquement pire en 2022. Ainsi le gouvernement français encaisse un solde négatif de 156 milliards d’euros, selon les documents du projet de loi de finances 2023.

Les prix de l’énergie augmentent depuis plus d’un an, portés notamment par une forte reprise économique qui a suivi les perturbations liées au Covid-19. La hausse s’est accélérée après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, qui a exercé une pression importante sur les prix des denrées alimentaires

Lire Aussi :  Homme retranché rue Bordenave d’Abère à Pau : le RAID a débuté son intervention

Une dégradation du rapport de force était la justification avancée par les douanes depuis des mois pour expliquer cette envolée du déficit commercial français.

En septembre, le déficit sur 12 mois glissants s’élevait déjà à 149,9 milliards d’euros, contre 85 milliards d’euros en 2021, un niveau de déficit déjà historique.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button