L’œil de l’expert | Mongi Ben Brahim (ancien international) : «La Tunisie qu’on aime»

Comme tous ceux qui ont regardé le match contre le Danemark, M. Ben Brahim a également été impressionné par la performance de notre équipe nationale. L’ancien international nous livre son analyse.

Les Tunisiens ont été stupéfaits lors de leur première sortie en Coupe du monde au Qatar. Une performance brillante qui a dépassé nos espérances et qui n’a pas laissé indifférente l’ex-internationale Mongie Ben Brahim. “Quel spectacle! Cela fait un moment qu’on n’a pas vu une équipe nationale compacte qui alterne petit jeu et longs matchs, avec des joueurs de haut niveau comme Christian Eriksen ou Andreas Christensen du Barca qui dérangent cette équipe danoise. Avoir du succès Mettre en place une défense à trois, remporter la bataille du milieu de terrain autour de Laidouni et Skhiri, lancer Youssef Msakni et Issam Jebali en attaque pour la première fois a été une très bonne innovation, et a permis à l’équipe de rester compacte et concentrée. Suite aux solutions, le Danemark a bouleversé le jeu basé sur la verticalité. Les Danois n’avaient aucune issue. La Tunisie a pris le pouvoir en imposant un plan positif. Nos joueurs ont bloqué toutes les routes pour empêcher l’adversaire d’entrer dans la zone offensive. Il faut le faire. Hilarant! »

Lire Aussi :  Direct Montagne. L’alpinisme international a été célébré grâce à la cérémonie des Piolets d’or

Pour notre interlocuteur, Jalel Kadri a réussi à créer un plan stratégique en fonction des acteurs à sa disposition : « Jalel Kadri a mis en place une approche stratégique en fonction des acteurs disponibles. Quand tu joues sur les qualités de tes joueurs et que tout l’équipage est en osmose, le résultat est forcément au rendez-vous.

Lire Aussi :  EN DIRECT - Présidentielle au Brésil: victoire de Lula, Bolsonaro n'a toujours pas pris la parole

« Meria est au top »

Face à un grand nom comme le Danemark, notre sélection nationale a présenté une bonne copie aux yeux de notre spécialiste : « Globalement, on ne peut pas dire qu’il y ait eu des échecs tant le jeu vaste a permis à toute l’équipe d’être présente. -adversaire de niveau solutions. Notre défense a parfaitement fait son travail. Le gardien Aymen Dahmen a passé une superbe journée. Bron et Talbi ont été à l’écoute, Meria était au top malgré les doutes sur sa participation. Je ne peux que féliciter le staff technique national pour l’organisation de la groupe et nous en donne une si bonne copie », a déclaré Mongi Ben Brahim avant de poursuivre :

Lire Aussi :  Sahara: La Papouasie-Nouvelle-Guinée met en avant le soutien international massif en faveur du plan d'autonomie

Le groupe est déjà prêt pour le prochain match. Une performance de ce niveau contre le Danemark ne peut que présager d’une belle prestation et d’un succès face à la sélection australienne, ce qui permettra de composer facilement avec une formation française touchée par des absences à répétition, notamment avec Benzema. Il faut être très prudent avec le grand Mbappé et l’étrange Osmane Dembélé. Une couverture est requise pendant la phase de protection. Contre le Danemark, nous avons vu des Tunisiens à l’œuvre. Il est fourni Idem contre l’Australie puis la France.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button