MotoGP Test Valence Franco Morbidelli (Yamaha/14) : “je ne peux pas être aussi en colère que Fabio Quartararo mais …”

Franco Morbidelli a clôturé la journée d’essais à Valence, qu’il a ouverte lors de l’intersaison MotoGP avec 14 meilleurs temps. Mardi dernier, de nouveaux composants ont été testés chez Ricardo Tormo, dont deux châssis et de nouvelles spécifications moteur. Malgré les efforts, il ne semble cependant pas que les innovations apportées par la maison Iwata aient révélé quoi que ce soit de significatif, ce qui permet d’imaginer les deux seuls disques M1 officiels actuellement coupés à huit Ducati. Fabio Quartararo a accepté et a déjà exprimé sa déception. Et son coéquipier ? C’est plus compliqué, mais ça va dans le même sens…

Franco Morbidelli je m’attendais aussi à quelque chose de différent de Yamaha y compris Essai à Valence qui préparait la saison MotoGP 2023 aux portes de son paddock. Et résumant à la fois ses performances et son travail, il s’est tout de suite lancé avec ce fameux moteur, annoncé comme étant dans sa quatrième évolution par le pilote d’essai Cal Crutchlowle tout influencé par une entreprise européenne qui a travaillé pour les grands noms de la Formule 1…” C’était bizarre parce que Nous nous attendions à plus de puissance du nouveau moteur, mais ce n’est pas le cas explique clairement Franco Morbidelli à la fin de la journée.

Lire Aussi :  Le capitaine anglais Harry Kane portera le brassard arc-en-ciel contre l'Iran

Puis le vice-champion du monde MotoGP 2020 et tenant du titre Moto2 en 2017 ajoute : ” mais plus que le moteur, je me suis concentré sur les sensations et les performances sur la piste. Je pense que j’ai amélioré mes sentiments surtout avec le nouveau cadre “.

Sur ce point, il explique : quand ils ont apporté le nouveau cadre à Misano, j’étais occupé à tester les autres pièces, nous avons donc préféré continuer avec la version standard. Maintenant, les ingénieurs ont introduit un autre qui ressemble plus à Quartararo et j’ai bien aimé. C’était bon et je l’ai utilisé presque toute la journée. Je n’ai donc pas fait beaucoup de tours avec le nouveau moteur et je ne peux pas être aussi mauvais que Fabio. J’aime ce cadre et il y a eu des progrès en termes de vitesse et de rythme, mais nous devons absolument travailler plus dur “.

Lire Aussi :  Bilan 2022 - Guillaume Martin, les recrues... la Cofidis au rendez-vous !

Franco Morbidelli : est arrivé à Yamaha avec le moteur ce qui m’est arrivé quand je me suis cassé le genou

Franco Morbidelli analyse également : Je suis content d’avoir trouvé le bon feeling avec la moto et d’avoir recommencé à rouler à mon niveau maximum. Je suis sûr que les ingénieurs travaillent dur et feront du bon travail en hiver “. Puis il a délivré un message de soutien aux gens d’Iwata : ” on connaît la méthode de travail des japonais, ils suivent des pas petits mais inexorables. Nous espérons qu’ils continueront à se développer. Laissez-les travailler et ne paniquez pas “.

Lire Aussi :  Lens renverse Clermont et passera la trêve à la deuxième place

Et lorsqu’on lui demande sur GPOne comment ils peuvent s’y rendre autrement, il répond : ” il leur est arrivé la même chose que moi en 2020-2021 : leur moteur c’est mon genou cassé “. Puis il s’agrandit : Je ne sais pas ce qui est arrivé. Il faudrait demander aux ingénieurs. Je suis sûr qu’ils enquêteront sur les causes et trouveront une solution pour l’année prochaine. Le moteur a toujours été un problème pour Yamaha, mais ce n’est pas le moment de paniquer “.

Néanmoins, dans la saison 2022 Honda et Yamaha ils ont montré à plusieurs reprises qu’ils avaient du mal à suivre les producteurs européens, notamment Ducati et Apriliaet les Japonais sont toujours incapables de trouver un moyen de renverser la situation.

Franco Morbidelli sur la Yamaha M1

Test de Valence : temps au tour

Valence

Crédit classé Motogp.com



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button