plus de quatre-vingts drones russes abattus depuis le début de l’année 2023, estime Volodymyr Zelensky

Bonjour, nous entendons et lisons souvent que des missiles et des drones lancés par la Russie ont été abattus par les défenses aériennes ukrainiennes. Je veux savoir quelles moyennes utiliser pour des cibles très différentes en termes de vitesse, de létalité et de coût. Merci

Raidisseur

Pour Kyiv, la question de la défense antimissile est devenue cruciale depuis que la Russie a opté pour une stratégie d’attaques massives contre les infrastructures ukrainiennes, notamment énergétiques, qui privent aujourd’hui chaque jour des millions d’Ukrainiens d’eau, d’électricité et de chauffage.

Lire Aussi :  Intervention militaire: l'international encore réticent

L’Ukraine a commencé la guerre en utilisant des batteries anti-aériennes ukrainiennes héritées de l’époque soviétique. Depuis, ses alliés lui ont fourni les équipements les plus récents : du français Crotale au norvégien Nasum, en passant par l’allemand IRIS-T, l’italien Aspid 2000, le Hawk et bientôt, l’américain Patriot. Cet ensemble de systèmes anti-aériens et anti-missiles crée une défense “courtepointe” : Chacun de ces systèmes a sa propre logique avec l’évolution des besoins de formation spécifiques couplés aux problématiques d’approvisionnement et de maintenance des stocks de missiles.

Lire Aussi :  L’AJDR : un battle de danse international en préparation

organiser “Bouclier anti-aérien” Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a affirmé à ses alliés occidentaux que l’armée devait créer ce qu’elle appelle une défense sol-air multicouche, couvrant à la fois les attaques à courte portée à basse altitude et les attaques à moyenne portée. Haute, et lointaine et haute altitude. Ces trois niveaux doivent permettre de défendre des cibles stratégiques ukrainiennes comme les grandes villes, les infrastructures critiques ou les centres de pouvoir contre les missiles balistiques, les missiles de croisière ou les drones.

Lire Aussi :  « La FIFA a perdu le contact avec le 21e siècle »

Les missiles Patriot – à 3 millions de dollars chacun – promis par les États-Unis pourraient tirer des missiles de croisière, des missiles balistiques à courte portée et des systèmes de défense aérienne bien plus élevés que ceux qu’ils avaient fournis jusque-là.

Au cours des trois premiers mois de l’invasion russe de l’Ukraine, au moins 2 000 missiles ont été tirés sur le pays, a estimé le groupe de réflexion britannique Royal United Services Institute dans un rapport publié début novembre.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button